Le glamoureux « Rules Don’t Apply »

Une jeune actrice prometteuse débarque à Hollywood en 1958 pour réaliser son rêve. Elle est engagée par le milliardaire excentrique Howard Hughes qui va la confronter au monde glamour du cinéma. Elle rencontre alors son chauffeur et ils tombent amoureux à l’encontre des règles.

 

Coécrit, réalisé, produit et joué par Warren Beatty, ce sublime film nous plonge dans le cinéma des années 60 à Hollywood et dresse le portrait comique du milliardaire narcissique Howard Hughes joué par Warren Beatty. Aviateur, hommes d’affaires, producteur et réalisateur américain, c’était l'un des hommes les plus riches et les plus puissants des États-Unis d'Amérique. Connu pour son côté playboy et homme à femmes, mais aussi pour son comportement excentrique et pour avoir vécu reclus les dernières années de sa vie, principalement à cause de troubles mentaux, ce personnage nous rappelle un peu Donald Trump. Le réalisateur montre de manière absurde et ironique le mélange de la politique et du show business à Hollywood. A 79 ans, Warren Beatty peut se permettre de jouer ce rôle qui lui ressemble dans le passé, un homme obsédé par le contrôle, le secret et les belles femmes.

 

Le metteur en scène Warren Beatty fait de nouveau tourner Oliver Platt, Joshua Malina et Graham Beckel qui étaient à l'affiche de Bulworth. Toujours côté retrouvailles, on retrouve Alec Baldwin et Ed Harris ainsi que Annette Bening et Matthew Broderick. Lily Collins, qui joue le rôle de la jeune actrice Maria Marbey, a été nommée aux Golden Globes 2017 en tant que Meilleure actrice dans une comédie, c’est dire sa belle performance dans ce biopic où elle ressemble d’ailleurs étrangement à le jeune Elizabeth Taylor.

 

Un film pour les amoureux du cinéma et les nostalgiques des années 60, du son et des images vintage avec un casting digne de Hollywood, à ne pas manquer dès le 6 septembre car peu de séances sont programmées.

 

Les horaires c’est par ici

 

Tali Cavaleri