Omar Porras

Ce mois, nos yeux se tournent vers une des figures majeures du théâtre helvétique, le génial Omar Porras, metteur en scène d'origine colombienne installé à Genève.

Surdoué de la scène, il offre année après année à chaque fois des spectacles pétillants, originaux et captivants avec sa troupe du Teatro Malandro, une troupe qu'il a créée en 1990 déjà. Il a élaboré tout un univers artistique mêlant sa culture sud-américaine et le monde fascinant du jeu masqué, type Comedia dell'arte. Le mélange est détonnant et offre des magnifiques voyages à travers les univers théâtraux, passant d'une version revisitée de Don Quichotte à une immersion dans le monde de Bolivar, en passant par "Maître Puntila et son valet Matti" de Brecht ou encore "Les Fourberies de Scapin" de Molière.

L'énergie de ses spectacles est débordante, on sent la vitalité du théâtre, en tant qu'art vivant à son sommet. Les acteurs, transformés en créatures par leurs masques grotesques, sont un bouillon d'énergie artistique, personnages drôles et tragiques, qui nous font vibrer.

Dans la méthode de travail du Teatro Malandro, une place prépondérante est accordée aux improvisations des acteurs. Pour Omar Porras, "ce sont eux qui produisent les états d’âme. Pour ma part, c’est comme si je donnais des coups de baguette qui provoquent des étincelles. Ces étincelles représentent leur spontanéité, c’est là la matière avec laquelle je travaille. Je les accompagne pour qu’ils prennent conscience de leur corps dans l’espace. Je leur parle d’un mouvement et d’un rythme qui déclenchent des situations et des événements inespérés et surprenants. La mise en scène n’est pas préméditée. C’est l’inconscient qui dirige. Au fil des répétitions, un univers poétique se dessine, je suis moi-même surpris et ému de voir l’évolution de notre travail. Les acteurs sont souvent très étonnés d’eux-mêmes. Les improvisations et la liberté que je leur donne leur permettent d’aller dans des directions inattendues et découvrir des voies incroyablement fécondes."

Omar Porras a embrassé depuis 2006, outre ses créations théâtrales, l’univers de l’opéra avec "L’Elisir d’amore" de Donizetti à l’Opéra National de Lorraine, puis "Il Barbiere di Siviglia" de Paisiello au Théâtre Royal de la Monnaie puis à Lausanne en 2007 et aussi "Die Zauberflöte" au Grand Théâtre de Genève et en 2009 "La Périchole" à l’Opéra de Lausanne. Autant de spectacles brillants, qui font redécouvrir ces classiques sous un angle tout à fait nouveau, ludique et original.

Après plusieurs années de collaboration avec le théâtre Forum Meyrin, Omar Porras et sa troupe se sont installés dès le 1er janvier 2013 à Cité Bleue à Champel. Ce sera désormais un lieu de répétitions, de représentations, mais aussi laboratoire de recherches sur les différentes
formes d'expression artistique, qui accueillera outre les spectacles du Teatro Malandro, des spectacles en location.

Pour leur premier spectacle en ce nouveau lieu, Omar Porras reprend son spectacle "L'Eveil du printemps" de Frank Wedeking, qu'il avait créé en novembre 2011. Explorant les frustrations et désirs, les révoltes et découvertes de l’adolescent appelé à devenir adulte, Omar Porras nous entraîne dans un conte initiatique et incantatoire à l'univers fantastique, imprégné de sensibilité singulière et de burlesque bouleversant. La pièce explore les peurs
et les désirs, les angoisses et les découvertes de l'enfant qui devient adulte. Omar Porras indique que: "ce sont là des thèmes qui nourrissent depuis longtemps ma recherche théâtrale : l'enfance vue comme un univers fantastique, la nostalgie de cette beauté que le monde des
adultes semble devoir détruire impitoyablement, frustrant les adolescents de leurs rêves. J’y retrouve aussi l'idée propre aux artistes et aux poètes que cette fantaisie peut et doit être
conservée, car l'art, comme le rappelle Baudelaire, est justement "l'enfance retrouvée à volonté"
".

La création en novembre 2012 de "Roméo et Juliette" pour le Shizuoka Performing Arts Center (SPAC) au Japon est le dernier grand projet d'Omar Porras qu'il reprendra à Genève à l'automne 2013. L'émission Préliminaires de la RTS nous donne un aperçu du processus de création de l'oeuvre et de la rencontre entre deux cultures théâtrales très différentes, la japonaise empreinte de minutie et précision contenue, et celle d'Omar Porras, pleine de spontanéité et de puissance dramatique.

 
 
 
 

L'Eveil du printemps, du 5 au 28 mars 2013, à Cité Bleue, avenue de Miremont 46, 1206 Genève.

image Montly Personality