Sonorama: Le festival alternatif espagnol par excellence

Au festival Sonorama Ribera, on a l’équilibre parfait entre l’authenticité espagnole et le bon goût musical indie.

Pas de camping en bord de plage où il fait 40 degrés à 9h du matin. Pose plutôt ta tente en cercle avec tes potes dans ce parc peuplé de grands arbres qui vous permettront de profiter d’une température agréable pendant une bonne partie de la journée.

Le Sonorama, c’est le festival que je ne regrette jamais, le festival où tes voisins de camping sonnent l’alarme si un mec bizarre s’approche trop près de ta tente, le festival où on se sent bien. Le festival d’une petite ville entière, qui, s’organise comme dans une une fête au village pour accueillir la crème de l’amateur de bonne musique mais surtout de bonne ambiance, pendant quelques jours dans ses rues.

La journée c’est au centre ville que ça se passe, et c’est ambiance tortilla, jamón, calimocho (best drink ever), cours et dégustations des vins de la région (réputée pour ses vins délicieux d’appellation « Ribera de Duero »), visite des Bodegas sous-terraines du village, accès à la piscine prise d’assaut par tout ces jeunes hipsters tout gentils qui veulent se rafraichir et décuver à l’ombre des saules pleureurs et en écoutant ce DJ sur sa petite fourgonnette Redbull, ou même concerts sur la Place Del Trigo au centre de cette petite ville.

Ensuite, retour au camping pour l’apéro et petite sieste si besoin. Puis en fin d’après-midi, lorsque le soleil n’est plus un cauchemar, les concerts commencent. Un ping-pong entre deux grandes scènes s’organise, une autre grande tente pour les nouveaux/futurs talents, ou autres groupes moins connus.

Et après, plus tard, la salle de gymnastique se transforme en dancefloor géant, pour ceux qui ne sont toujours pas fatigués.

Ce festival n’attire pas encore le hipster-touriste-francais-anglais (qu’on peut facilement croiser au Festival international de Benicassim), et c’est ce qui donne l’authenticité et le petit côté premium à ce festival déjà récompensé par le prix « MEILLEUR FESTIVAL DE MUSIQUE EN ESPAGNE » en 2012 par la Radio 3.

Pour la programmation, ils partent dans le principe que leur public est essentiellement espagnol et c’est pourquoi ils invitent essentiellement des groupes représentatifs du panorama indie espagnol, et également des groupes internationaux difficiles à voir en Espagne. Les groupes internationaux étant passés par le Sonorama sont par exemple : Mogwai, !!!, Ocean Colour Scene, OK Go, Yeah Yeah Yeahs, The Rentals, Asian Dub Foundation, Ash, Gogol Bordello, Nada Surf, Amy Macdonald, James, The Sounds, The pains of being pure at heart, The Ettes, Brett Anderson (Suede), Rinôçérôse, The Raveonettes, The Dandy Warhols, Kakkmaddafakka ou The Primitives.

Cette année pour ce 16e Sonorama, quelques noms à retenir dans la programmation sont les écossais Travis, les anglais Belle & Sebastian, Alis, Supersubmarina (découverts il y a quelques années sur la petite scène du village), Lori Meyers, Mendetz (coup de cœur souvent cité dans Italic), Dorian, Standstill, Mc Enroe, Miss Cafeina, Mucho (membres du groupe The Sunday Drivers), Pony Bravo, The New Raemon, Tokyo Sex Destruction, Triangulo de Amor Bizarro, Xoel Lopez.

En plus bref : du lourd dans l’indie espagnol et 2-3 noms internationaux, c’est la recette du Sonorama.

Pour le prix, c’est simple. C’est 60 euros pour les 3 jours avec le camping.

 

Conseils sur place :

-       S’acheter une petite glacière. Et un tabouret ou petite chaise de camping (disponibles au maxi-bazar du centre-ville)
-       Faire ses courses (alcool, chips and co.) au centre ville.
-       Aller faire ses besoins matinaux et boire un café au Café Paris, à dix minutes du camping, pour éviter les toilettes plastiques et macérées au soleil.
-       Aller se relaxer à la piscine l’après-midi.
-       Lors de l’achat de boissons, demander en verre « Maxi » (Verres typiques des botellón espagnols, 75 cl)
-       Acheter les glaçons et le pain au camping.
-       Goûter les hot-dogs et pizzas à l’intérieur du festival, ils sont vraiment terribles.
-       Apprendre quelques bases d’espagnol sur Babel ou Duolingo.

See you in Aranda de Duero !

Topics