Pili pili, café au lait sucré et croissant au beurre

Ce mince métisse de passage mardi 15 octobre aux Docks de Lausanne (avec son groupe Milk Coffee and Sugar) nous a laissé bouche bée. Gaël nous a transporté dans sa passionnante histoire au travers des chansons de son disque "Pili Pili" sur un croissant au beurre (métaphore de son métissage franco-rwandais)

Ces textes sont clairs, l’enchainement des morceaux a du sens, les instruments et rythmes varient de chanson en chanson. Tout ça nous guide à travers le monde de Gaël Faye et son histoire. On a affaire à un spectacle, pas juste à un concert. De l’humour, des commentaires, un jeu avec le public très présent. Gaël Faye (@gaelfaye) et les Milk Coffee and Sugar ont converti Les Docks de Lausanne en dîner entre amis.

J’ai aimé créer tout un imaginaire visuel accompagnant ses paroles et sa musique. J’ai aimé sa décontraction. J’ai aussi aimé ses musiciens. L’un d’entre eux a fait l’unanimité de ces dames : Mr Sacha (@MrSacha), un mec talentueux qui a commencé à se la jouer d’entrée en jonglant avec 3 instruments différents en moins de 5 minutes montre en main, en chantant dans les aigus sur Slowoperation, ou en Kirundi sur Petit Pays (GRRR ! Et moi qui n’arrive même pas à jouer 4 accords au Ukulele !)

J’ai aimé sa description ironique du morceau Ma Femme (« petit poème un peu fleur bleue pour ma femme ») alors qu’il s’agit du morceau le plus agressif de l’album. Aussi, accompagner ça en live avec des gros spots rouges bien sanguinolents ne me donne pas vraiment envie de rencontrer sa femme. Mais en même temps vu « qu’elle n’en a rien a faire du vermicelle derrière ma guette-bra », je vais pas la « gué-dra » !

Et pourtant, j’ai vraiment eu une grosse frayeur lors des premières minutes du concert, lorsqu’il entame A-France. En effet, j’ai été déçu par le manque du petit-chorus chanté sur le disque par Pytshens Kambilo. Peut-être Gaël et les autres ne voulaient pas révéler tout de suite la voix de Mr Sacha, ou plus simplement peut-être que celui-ci était déjà trop occupé avec les trois instruments pour se mettre à chanter. En tout cas, cela n’a été que partie remise puisque tout ce qui est venu ensuite était génial.

Lorsqu’on croyait approcher la fin du voyage avec la chanson Je Pars, et son logique départ de scène, Gaël et ses copains ont récompensé les applaudissements du public en revenant pour un bis, qui s’est transformé en deuxième partie de concert. Quelques fans ont pu avoir leur quart d’heure de gloire en allant danser sur scène et Gaël est descendu danser dans le public. C’est à ce moment là que ces quelques jeunes, alors assis sur scène, ont donné à Gaël, Edgar Sekloka (@sucremoisi) et Mr Sacha, les raisons suffisantes pour divertir tout le monde en transformant toute cette scène en « Ecole des Fans ». Gros rires, bonne humeur et bon humour ont couronné ce moment déjà si agréable.

Ensuite, les rappeurs du groupe précédent (Rox Anuar & Les Lames du Vent) sont montés sur scène pour des petites impros. Et enfin, Gaël et les autres jouent une dernière chanson, Bouge à Buja pour nous dire au revoir propre en ordre et nous faire bouger encore un dernier moment avant de rentrer se coucher.

Pour finir ce billet, je vous invite à aller jeter un œil sur un projet Suisse que Gaël parraine et promotionne pendant ces concert, Il s'agit du projet Les Hommes Debout

On a eu tellement de plaisir qu’on espère le voir assez vite de retour en Suisse. Et la prochaine fois on lui demandera une interview et on deviendra son pote !

Je vous laisse une petite vidéo de "La Femme en acoustique" par Gaël et Mr Sacha:

Topics