Paléo festival : premières impressions

Hier soir, fini le boulot à 18h, petit coup de stress pour vite rentrer prendre une douche, me changer et repartir. Ayant guetté la météo plusieurs fois et en vue d’orages éventuels, je décide de mettre mes bottes de pluie et de me la jouer « Glastonbury style », comme les petites Anglaises avec leurs shorts et leurs « Hunter boots ». Ok cool, sauf que résultat : je me suis retrouvée à la gare de Montreux à attendre mon train sous un soleil tapant et avec des gens en sandales qui me regardaient comme une extraterrestre. En plus, j’avais très chaud aux mollets. Bref...

Arrivée à Nyon, je suis le troupeau et me retrouve à l’entrée du festival. Petit détour pour aller chercher mon accréditation et constater que c’est bien mon nom sur le badge mais pas moi sur la photo (oups). Pas grave je peux quand même entrer. Et là woaw, c’est quand même grand tout ça (et oui c’est ma première fois à Paléo)! J’arrive devant la Grande Scène juste à temps pour Phoenix. Heureusement, parce que, dès les premières notes, le public est au rendez-vous et Thomas Mars, le chanteur, s’avance au bord de la scène et se laisse tripoter par ses fans. Il nous a d’ailleurs montré qu’il était loin d’être agoraphobe puisqu’il est allé jusqu’à traverser la foule, monter sur les tribunes, avant de retourner sur scène porté par le public. En gros, super concert.

Après Phoenix, je rejoins les Arches pour aller voir Alt-J. Ambiance plus tranquille mais très sympa. En plus de leurs titres phares Matilda et Breezeblocks, le groupe nous a joué leur Slow Dre, réappropriation bien à eux des deux tubes Still D.R.E de Dr. Dre et Slow de Kylie Minogue. Et en plus, ils ont joué une version de A Real Hero, titre qui fait partie de la B.O du film culte Drive.

Et finalement il a plu, et pas qu’un peu (si vous avez un doute, demandez aux campeurs), donc j’ai eu bien raison de mettre mes bottes de pluie !

Sur ce je vous dis à demain, moi j’y retourne!

Topics