Out of the Bag

Leur inspiration, c’est la route, les camions et les camionneurs, le vélo, la liberté, mais le point de départ, c’est surtout la vue sur une route qu’ils ont depuis leur appart. Un jour en regardant les camions qui passent constamment sur cette route, l’idée de recycler les vieilles bâches de camions leur est venue et ils décident de se lancer dans le design de sacs, d’abord pour eux mêmes, puis pour leurs potes. Ils sont à ce moment-là graphistes et n’ont absolument aucune idée de la manière dont on fait un sac. Ils ont besoin d’un sac facilement manipulable sur leur fixie, ils veulent un sac entièrement composé de matériaux recyclés, ils veulent un sac robuste et imperméable, c’est donc comme ça que naît le premier prototype du Messenger Bag en 1993. Ils le font tester par un coursier à vélo à San Francisco et c’est une véritable réussite. Aujourd’hui, les sacs Freitag sont un incontournable objet du design suisse, ils sont reconnus sur tous les continents et ils représentent parfaitement la tendance écolo de cette dernière décennie.

Même le nettoyage des bâches, qu’ils précisent comme étant en quelque sorte leur recette secrète de fabrication, implique de l’eau de pluie récupérée sur leur toit. On est écolo jusqu’au bout, ou on ne l’est pas. D’ailleurs, une de leur phrase importantes c’est "WE BELIEVE IN THE NEXT LIFE OF THINGS". ‘Sont bons hein ?!

Un point marrant de la conférence et qui a fait rêver plus d’un jeune designer (moi le premier), c’est d’entendre à quel point ils ont aimé casser les règles d’une hiérarchie d’entreprise habituelle. Puisque dans leur cas, c’est eux, designers, qui ont dû se trouver un CEO et lui dire ce qu’il devait faire (et BAM !)...

A la fin de la conférence, ils ont donné une vingtaine de leur livre « Freitag : Out of the Bag » (Museum für Gestaltung Zürich, Lars Müller Publishers »

J’en suis l’un des heureux propriétaires et je me réjouis de le lire.

Cette conférence accompagnait le projet personnel des étudiants en design produit de l’ECAL, qui, durant ce semestre, doivent trouver une nouvelle utilité aux étagères modulables que Markus et Daniel Freitag ont inventées (celles qui sont présentes dans toutes leurs boutiques). Tout ça dans le but de pouvoir les commercialiser. Ils sont très loin d’avoir fini de faire parler d’eux et je me réjouis de voir la suite.

Je vous laisse une petite vidéo.

Topics