Orlando, Théâtre de Vidy

Un temps pour lui, pour revenir raconter son histoire de Londres à Constantinople, de la période Elisabétaine au 20e siècle. Les époques dansent, se distillent, disparaissent, telle une étole portée par le vent. Et qu’importe, Orlando s’accorde avec élégance, se couche, se tourne et se retourne, dors et repart sur ses chemins oniriques, fantastiques. Mais qui est-il? Qui est-elle? Vous … moi?

Qu’il s’agisse de point ou de surface, nous partageons les mêmes coordonnées spatiotemporelles avec l’autre partie de nous. Etre Je et vivre Tu, penser Vous et rêver Nous. Ambivalence parfaitement maîtrisée par Virginia Woolf et qu’aujourd’hui Amit Drori (Directeur de l’Herzliya Ensemble Théâtre) met en scène avec brio. Le voyage est intense. L’actrice se livre, en anglais, dans un décor parfaitement ciselé, à l’ambiance éthérée née de la rencontre entre l’encre et la lumière, entre la maison de poupée et les rues londoniennes, entre sons et musiques envoutantes.

«Une biographie est considérée comme complète lorsqu’elle rend compte simplement de cinq ou six Moi alors qu’un être humain peut en avoir cinq ou six mille».

Virginia Woolf A découvrir ou revoir,  à Vidy!

Topics
Submitted by rosa on Thu, 29/01/2009 - 08:56