Only lovers left alive

Synopsis

Dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger, Adam, musicien underground, profondément déprimé par la tournure des événements, retrouve Eve, son amante, une femme endurante et énigmatique. Leur histoire d’amour dure plusieurs siècles, mais leur idylle est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite sœur d’Eve, aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces deux vampires sages mais fragiles, tentent tant bien que mal de survivre dans un monde moderne qui parfois les dépasse.

Jim Jarmusch nous embarque dans une atmosphère glauque et mélancolique. Le cinéaste très décalé et étrange cultive une ambiance « underground » avec des musiques allant d’un style « rock gothique » au style oriental. Jim relance une sorte d’histoire vampirique et mythique entre Adam et Eve.

Ce duo joué par Swinton et Hiddleston a un air de couple de rock stars. Mystérieux et complexe à la fois. Les deux acteurs s’en sortent avec brio, reflétant l’image sexy à travers cette noirceur urbaine. Cachés derrière leurs lunettes noires, ils se promènent tel un vieux couple snob, sillonnant les nuits en se remémorant le bon vieux temps.

La vitrine que propose Jarmusch est vraiment bonne. Loin des clichés de vampires qui énervent, il joue la carte moraliste. Une première explication arrive avec la sœur d’Eve : Ava (Wasikowska). Cette fille se pose comme un être immature, peu aimée par Adam, car lui le moralisateur ne cautionne pas ce tempérament.

On peut comparer « Only lovers left alive » à une œuvre d’art. Jarmusch jouant sur l’ambiance plus que sur l’action (ce qui peut en énerver plus d’un), il profite de cet effet « dark » pour créer un rêve nocturne éveillé. Les dialogues sont brefs, inspirés et cette sensation de romantisme noir vous hypnotise pendant la durée totale de la projection. On peut s’apercevoir qu’il vous traine dans cette rêverie avec des dialogues simplistes, le réalisateur souhaitait garder une certaine naïveté pour laisser rêver le spectateur.

Pour résumer tout ça, ce n’est pas un film qui va plaire à tout le monde. Le monde de Jarmusch est complexe, il signe une œuvre pleine de noirceur, de romantisme et d’extase. Il enveloppe son film de toute son emprise avec un casting parfait et sexy. Ce film est une fresque dédiée à la beauté et à l’art. Et comme dirait Jim Jarmusch : « le cinéma est un art qui peut être mineur, personnel, poétique et libre. »

 

Mon avis : excellent

 

Critiques

 

« Une magnifique rêverie nocturne qui célèbre un amour indicible. »

Hollywood Reporter

« Cantique crépusculaire à la louange de l’Art, Only lovers left alive est autant le produit d’une mimésis résignée que le reflet brisé de Jim Jarmusch. »

A voir à lire

 

 

Fiche technique

 

Sortie :                                                                19 février 2014

Réalisé par :                                                       Jim Jarmusch

Genre :                                                               Romance, Drame

Nationalité :                                                         Anglais, Américain, Allemand, français

Durée :                                                                2h03

 

 

 

Casting

 

Tilda Swinton

Tom Hiddleston

Mia Wasikowska

Anton Yelchin

John Hurt

Slimane Dazi

Jeffrey Wright

Topics