(M)IMOSA ou la découverte du voguing

(M)IMOSA

(M)IMOSA, le spectacle des chorégraphes Cecilia Bengolea, François Chaignaud, Marlene Monteiro Freitas et Trajal Harrell, a été une vraie révélation lors du festival d'Avignon 2011.

C'est à un spectacle de danse loin des conventions habituelles que nous avons eu droit, un spectacle qui nous a emporté dans le monde du voguing, un spectacle empreint de douceur étrange qui nous a fait découvrir des êtres fragiles et provocants à la fois, un spectacle qui a surpris mais emporté tout le monde dans son voyage au coeur de la scène queer.

Un voyage dans un univers étranger au quidam hétérosexuel qui s'imagine des travestis fiers et sûrs d'eux et qui rencontre en fait des êtres qui sont hommes, femmes ou les deux à la fois, drôles, sensibles et vulnérables, alors même qu'ils véhiculent une image d'exubérance folle.

(M)IMOSA s'inscrit dans la série de Trajal Harrell Twenty Looks or Paris is Burning at The Judson Church déclinée en cinq formats (de XS à XL). Cette série s'articule autour d'une fiction historique : que se serait-il passé en 1963 à New York si une figure de la scène voguing de Harlem était descendue jusqu'à Downtown pour danser aux côtés des pionniers de la Post Modern Dance ? (M)IMOSA en est la version Medium et reconfigure cette question autour de la rencontre entre les quatre chorégraphes.

Coup de projecteur sur le voguing

Créé dans les quartiers marginaux de Harlem, à New York, au début des années 60, le voguing est une forme de performance sociale pratiquée principalement par des gays, lesbiennes et transgenres d'origine afroaméricaine et latino, regroupés en communautés (houses). Le voguing imite des types sociaux liés au monde de la mode, du luxe et du business. Les danseurs prennent ainsi des poses directement tirées des défilés de mode ou des shooting photo de mode, ils s'habillent de manière excentrique et très fashion victim. Le phénomène a été repris par Madonna dans son fameux clip  Vogue.

Le voguing a fait des émules hors du sérail queer et fait un comeback assez important à travers  le monde. On retrouve récemment la touche voguing dans le clip de Beth Dillo, I wrote the book.  Ce phénomène de culture alternative Le groupe Vogue Evolution a également fait connaître le voguing aux USA avec sa participation au concours "American Best Dance Crew".  Le voguing a aussi désormais son rendez-vous régulier à Paris au Social Club lors des soirées House of Moda, où s'affrontent plusieurs houses lors de battles hautes en couleur.

Topics