Le voyage d'Anoushka Shankar au pays du flamenco

Anoushka Shankar s'est aussi dédiée à la sitare, d'abord en l'utilisant dans le registre de la musique indienne classique puis en la confrontant aux influences des quatre coins du monde. Elle a ainsi collaboré ou partagé la scène avec des artistes de tous les horizons tels que Herbie Hancock, Madonna, Sting, Joshua Bell, Lenny Kravitz, ou encore Thievery Corporation.

La jeune femme explore maintenant les traces de la word music. Avec son dernier album, "Traveller", elle explore les liens et résonances entre la musique indienne et le flamenco né des Gitans d’Andalousie, eux-mêmes descendants de populations nomades venues du Rajasthan. Anoushka Shankar s'est entourée de nombreux grands noms du flamenco (Duquende, Pepe Habichuela, Pedro Ricardo Miño), ainsi que de la chanteuse indienne Shubha Mudgal et de l’espagnole Concha Buika.

«C’est simplement mon amour de la musique qui m’a incitée à faire cet album de flamenco et à réunir ces deux traditions, dit Anoushka Shankar. J’ai toujours été passionnée et fascinée par le flamenco. J’ai toujours été attirée vers quelque chose qui, dans le flamenco, me semble très proche de ce que j’aime dans la musique indienne classique: une espèce de musicalité sans inhibitions dans l’expression, que ce soit une voix seule, un sitar ou une guitare. Bien sûr, il y avait les racines communes et les similitudes techniques à explorer, et quand on commence à jouer avec elles, on peut vraiment faire de délicieux voyages. Toutefois, le désir venait simplement de ce que j’admirais la musique et voulais apprendre à la connaître par la pratique

Topics