Le retour de Courrèges

Mademoiselle's picture
L'emblématique maison de couture Courrèges revient sur le devant de la scène depuis sa reprise l'année passée par deux publicitaires, Jacques Bungert et Frédéric Torloting, ex-coprésidents de Young & Rubicam France.
mini vinyle 341 © Courrèges
mini vinyle 341 © Courrèges

Et oui, la célèbre marque des 60's va à nouveau nous faire vibrer face à ses modèles iconiques, tels que sa minijupe, sa robe trapèze, sa coupe futuriste et son célèbre «blanc Courrèges».

Les Vêtements

La marque décline désormais tous ses modèles sur sa boutique en ligne où l'on retrouve robes, jupes, bottes, mailles, sacs et vestes en cuir. De quoi voler dans le temps et se propulser dans l'air des 60's. Esprit frais et taquin avec couleurs vives, coupes trapèzes, vinyle, cuir, un coctail rafraîchissant!

Les Parfums

Pour fêter ses 50 ans, Courrèges relance également ses deux parfums emblématiques, Empreinte et Eau de  Courrèges. Deux parfums à la fois sensuels et frais à l’image de la  célèbre maison de couture. Empreinte, créée en 1971, associe  rose, mandarine et jasmin tandis que l’Eau de Courrèges, conçue en 1977, est un mélange de Bergamote, citron vert et menthe. 

Le Bar à chignon

Tous les derniers jeudis du mois, du 27 septembre au 27 décembre 2012, la boutique Courrèges à Paris (40 rue François 1er, 8e) reçoit le célèbre hair designer parisien Christophe-Nicolas Biot pour son Bar à Chignon Minute. Le bar à chignon éphémère sera ouvert à toutes les femmes, de 17h à 20h.

En deux temps trois mouvements, vous vous retrouverez ainsi juste après la sortie du bureau prête à sortir avec une tête embellie avant de croquer la nuit parisienne. Au menu, chignon banane, chignons sophistiqués et toutes autres déclinaisons. Le tout à payer en fonction du temps passé: 20€ pour 10 minutes (Attache et Nature) sous les mains expertes du coiffeur, 40€ pour 20 minutes (Cocktail Party) ou 60€ pour 30 minutes (Sophisticated Lady).


Courrèges retour vers le futur ! par afp-mode

 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges
 © Courrèges
© Courrèges