JR, lauréat du prestigieux TED prize

TED (pour Technology, Entertainment, Design), l’une des conférences les plus connues au monde basée en Californie, a pour but de mettre sous les feux des projecteurs des idées qui valent la peine d’être entendues, que ce soit en matière de technologie, environnement, social… Dans le passé, ont été récompensées des figures comme Bill Clinton ou le chanteur Bono. JR émettra son "Vœu” au début de l’année prochaine lors de la prochaine "TED Conference", du 28 février au 4 mars 2011.

La touche de JR est reconnaissable entre toutes, il s'est spécialisé dans le street art exposant d'immenses portraits en noir et blanc sur les murs et le mobilier urbain de grandes villes. Il se fait ainsi qualifier de "photograffeur". Il expose librement dans les rues du monde entier, attirant ainsi l'attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement. Son travail mêle l'art et l'action et traite d'engagement, de liberté, d'identité et de limite.

En 2007, il s'est lancé dans un projet de grande envergure avec la série “Face 2 Face": la réalisation de gigantesques portraits d’Israéliens et de Palestiniens, qu’il colle sur les murs de huit villes israéliennes et palestiniennes et de part et d’autre du mur de séparation entre les territoires palestiniens et l’État juif. Ce projet lui rend une visibilité médiatique internationale.

En 2008 et 2009, il est parti pour un long périple international pour "Women", un projet dans lequel il a souhaité souligner le rôle central des femmes et mettre en valeur leur dignité en photographiant leur portrait à l'aide d'un objectif 28 millimètres, puis en collant ces portraits sur les murs de leur pays. Il s'est ainsi rendu notamment au Kenya, Soudan, Sierra-Leone, Liberia et Brésil. Par ailleurs, en exposant ces images dans les grandes villes occidentales comme à Bruxelles, Londres ou Paris, le projet sensibilise les populations européennes sur la condition de ces femmes et favorise la connexion, à travers l'art, de deux mondes trop éloignés.

On l'a enfin retrouvé en septembre 2010 à Vevey où il a exposé dans les rues de la ville plusieurs de ses photographies ainsi que des clichés tirés des collections du Musée de l'Elysée de Lausanne.

Topics