Hunger Games : L'Embrasement

A peine remis de leur victoire aux 74 èmes Hunger Games, Katniss et Peeta repartent pour la traditionnelle tournée des vainqueurs. Celle qui est censé pacifier les 12 districts en leur faisant miroiter un idéal de gloire et richesses. Sauf que cette fois le peuple n'est plus dupe. Pour maintenir la cohésion sociale, le Président Snow déclarera les 75 ème Hunger Games ouverts. Ceux-ci auront la particularité de réunir les 22 derniers vainqueurs dans une édition taillée sur mesure. Le but inavoué étant de se débarrasser de Katniss sans faire de vagues.

 

Je n'étais pas franchement convaincu par la bande annonce du premier film qui me faisait trop penser à "Battle Royale". Mais devant l'engouement sans précédent pour cette nouvelle franchise "teen" qui rencontrait à la fois le succès critique et commercial, il fallait que je vois cela de mes propres yeux.

Structuré en deux parties bien distinctes au niveau de la narration, le film prend véritablement le temps de développer ses personnages avant de les jeter dans le dôme en pâture aux techniciens du capitole. C'est pourquoi cette première partie peut à bien des égards, paraître poussive et traîner en longueur. 

Les seconds rôles sont plus travaillés et  font moins tapisserie. Le spectateur peut s’attacher à ces personnages car ils disent enfin ce qu’ils pensent au lieu de disparaître mystérieusement pour réapparaître quand il faut meubler l’intrigue. Je pense surtout à Josh Hutcherson (Peeta) qui partage cette fois, à juste titre l’affiche avec Jennifer Lawrence (Katniss). Mais encore Elizabeth Banks (Effie) qui fait preuve de compassion à l'égard des candidats, Stanley Tucci (Cesar) brillante caricature de présentateur de télé-réalité, et Donald Sutherland (Président Snow) déliceux de malice et de justesse dans son jeu.Le casting s’étoffe pour cette nouvelle édition des Hunger Games, tout d'abord dans les coulisses avec Phillip Seymour Hoffman (Plutarch Heavensbee) qui remplace l'ancien Plutarch Seneca Crane -condamné à mort- dont on ne connaît pas vraiment les intentions. Puis dans les jeux eux-mêmes; nos héros croiseront la route de Finnick (Sam Clafin) que beaucoup aimeraient voir auditionner pour le rôle d’Aquaman, son mentor Mags (Lynn Cohen) tribut volontaire et accessoirement la participante la plus âgée, Johanna (Jena Malone) exhibitionniste qui mouline ses adverse à la hache, Betee (Jeffrey Wright) et Wiress (Amanda Plummer) les geeks quadras du groupe.

Une fois le décor planté, les choses s'embrasent (enfin) dans la deuxième partie: Celle-ci est plus soutenue, la mise en scène est claire et non plus filmée à la Colverfield. Ce qui permet au spectateur d'admirer la beauté des images (de synthèse) et surtout les différents affrontements.

 

Le mot de la fin

 

Avec quelques facilités scénaristiques au compteur qu'on pardonnera volontiers (ou pas) au réalisateur; car il n'est jamais facile de transposer un livre de 391 pages sur grand écran cf. La Stratégie Ender . En plus d'être un peu plombé par un début très poussif, "Hunger Games: L'embrasement" est en tous points supérieur au premier film. A commencer par la mise en scène, Francis Lawrence (Je suis une légende) remplace à point nommé Gary Ross et ses plans en caméra à l'épaule (shaky cam). Les effets spéciaux sont plus réussis, l'action aussi. Enfin on apprécie tout particulièrement l'effort supplémentaire dans l'écriture des dialogues et des personnages.

Sous ses airs de Twilight bis, "Hunger Games: L'embrasement" traite de l'instrumentalisation médiatique dans un monde qui pour certains n'est pas très loin du notre. Ça et les relations de couples totalement ouvertes.

 

 

 

Hunger Games : L’Embrasement :

 

Pays : USA

Réalisé par : Francis Lawrence 

Sortie : 27 novembre 2013

Durée : 2 hr. 26 min

Genre: Action & Aventure, Science-Fiction & Fantasy 

 

Acteurs et équipe technique

 

Jennifer Lawrence

Josh Hutcherson

Elizabeth Banks

Woody Harrelson

Donald Sutherland

Philip Seymour Hoffman

Stanley Tucci

Lenny Kravitz

Liam Hemsworth

 

Écrit par : Michael Arndt, Simon Beaufoy, Suzanne Collins

Musique: James Newton Howard   

Photographie: Jo Willems   

Montage: Alan Edward Bell 

Direction artistique: John Collins, Adam Davis, Robert Fechtman

Costumes : Trish Summerville 

 

Autres avis

 

Imdb 8.2/10 (avis de spectateurs)

Rotten Tomatoes 84% (fresh)

Premiere.fr 3/4

Les Inrocks 3/4

Le Monde 2/4

 

Foire aux questions

 

- Combien reste-t-il de films?

 A l'origine The Hunger Games est une série de trois livres: The Hunger Games, L'embrasement,  La Révolte. Mais le studio en charge a eu la bonne idée de diviser le dernier livre en deux films.

 

 

Impression de déjà-vu?

 

 

Coldplay a bossé sur la bande son du film

Topics