Grütli Love

La plupart des Romands ne montre pas grand intérêt pour la partie alémanique du pays, à part pour en fustiger la mentalité ou la politique, à tort ou à raison. Pour les excursions et vacances, on ira plus volontiers en France, ou ailleurs, n'importe où en fait d'autre que de l'autre côté du Röstigraben. Ce qui se comprend bien sûr si on pense au défi linguistique que représente une virée au pays du Schwyzertütsch, que les années de Hochdeutsch à l'école ne nous préparent nullement à affronter.

Mais de nos jours, si on a un peu d'anglais, on s'en sortira très bien, et si l'idée de parler une langue étrangère dans son propre pays vous donne des envies de meurtre, sachez que le personnel touristique est obligatoirement polyglotte. Enfin, la langue de Molière est assez populaire en Suisse allemande, il se trouvera toujours quelqu'un quelque part pour vous aider.

Maintenant, où aller? Une suggestion, c'est un voyage jusqu'à Lucerne, croisière sur le Lac des Quatre Cantons et arrêt au Grütli. Le lac propose bien d'autres excursions (Pilatus, que sais-je), ce n'est pas pour rien que le coin est un point focal du paysage touristique helvétique.

Mais parlons Grütli. Rappelons que selon la légende, c'est cette prairie difficile d'accès qui vit les trois cantons d'origine prêter le serment fondateur de la Confédération. Ce n'est qu'un mythe, mais il montre l'importance du lieu dans l'imaginaire suisse. Et si la vérité historique de l'endroit est moins dramatique, elle a quand même sa part de réunions d'importance nationale qui en font un des cœurs de la Suisse.

Un cœur qui mérite visite pour sa beauté brute et primitive, son cadre de nature grandiose, plus que pour sa signification. Le trajet sur le lac depuis Lucerne nous emmène dans un paysage abrupt où les montagnes tombent à pic dans les eaux, où les villages se nichent dans les alcôves des vallées, etc. etc.,  chutes d'eau qui plongent dans le vide, sommets couronnés de blanc au loin, c'est vraiment très beau. Et le Grütli, eh bien c'est une petite prairie, avec deux, trois points d'intérêt, qui se visite en une heure, à moins qu'on y pique-nique sous les arbres, qu'on s'installe à l'auberge du coin, ou qu'on s'allonge simplement sur l'herbe pour contempler le mastodonte de roche dressé en face et les scintillements sur l'eau.

La Fontaine des trois cantons est une jolie chose, kitsch bien sûr, mais d'un goût tout à fait correct. Le "lieu du serment" avec ses bancs de pierre rugueuse lovés au sein d'arbres majestueux, émet une aura primitive qui personnellement, m'enchante, une aura de puissance naturelle qui convient bien à l'endroit. Le ridicule revient au galop quand on constate que les arbres ont été coupés pour revenir au nombre mythique de trois, mais je trouve que l'effet n'en souffre pas trop. Enfin, il n'y a pas de vendeur de cartes postales et ça, c'est un petit bonus inestimable à mes yeux.

Le lieu est beau, le cadre est magnifique, ça fait un peu "Seigneur des anneaux" presque, avec un peu d'imagination, pour moi c'est très bien, et puis c'est à essayer quand même au moins une fois. Et puis, c'est une excellente occasion de photographier les touristes coréens à Lucerne.

Topics
Submitted by Titus on Thu, 04/10/2012 - 19:25