Les honneurs à Gilles Jobin

Mademoiselle's picture
Gilles Jobin, chorégraphe et directeur de la compagnie genevoise qui porte son nom, vient de recevoir le Grand Prix suisse de danse 2015 pour sa contribution au développement de la danse contemporaine.
Gilles Jobin ©BAK/Gregory Batardon
Gilles Jobin ©BAK/Gregory Batardon

En récompensant Gilles Jobin sur recommandation du jury fédéral de la danse, l’Office fédéral de la culture (OFC) a distingué un chorégraphe suisse qui depuis vingt ans marque la danse contemporaine de sa radicalité et l’a révolutionnée bien au-delà des frontières du pays.

Sa première chorégraphie pour plusieurs danseurs, « A+B=X » (1997), toujours au répertoire de la compagnie aujourd’hui, a fait sensation et lui a apporté la reconnaissance internationale. Le point commun entre ses quelque vingt créations, c’est la façon dont il traite le mouvement : il le décompose jusqu’à l’impalpable tout en conservant un souci évident de la forme. Récemment, il a créé « QUANTUM », une œuvre conçue suite à une résidence artistique au CERN et qui met en scène sa passion pour l’abstraction. Il travaille en étroite collaboration avec Franz Treichler, lauréat du premier Prix suisse de musique, et étend ses recherches artistiques au domaine du cinéma. Il travaille actuellement à un projet de film chorégraphique en 3D.

Gilles Jobin, né en 1964 à Lausanne, a étudié à Cannes et à Genève. Avant de créer sa propre compagnie, il a été danseur, technicien et directeur de théâtre. Le prix est doté de 40 000 francs.

Selon Esther Sutter, présidente du Jury, Gilles Jobin a "révolutionné la danse contemporaine bien au-delà de nos frontières. Gilles Jobin est considéré comme un pionnier qui a renouvelé notre compréhension de la chorégraphie contemporaine. Jobin a déconstruit, démembré le corps avant de le recomposer pièce par pièce et de manière très organique. Sans craindre les télescopages et les contrastes, il pense, dissèque son matériel mobile. Les chorégraphies de Gilles Jobin nous ouvrent de nouveaux aperçus sur l’homme à travers la multiplicité et les fractures des environnements qui sont les siens aujourd’hui.

De Genève, où sa compagnie est domiciliée, Jobin a fait le chemin du CERN en 2012. L’œuvre née dans le cadre du programme arts@cern est intitulée QUANTUM. Chorégraphie arachnéenne pour six danseuses et danseurs, combinaison époustouflante d’accélération et de précision, QUANTUM est l’œuvre par excellence qui montre s’il en était encore besoin que Gilles Jobin est un chercheur passionné, un artiste analytique et un contemporain sans concession. "