Dallas Buyers Club

Le cinéaste Jean-Marc Vallée, peu connu du grand public, réalise un long-métrage poignant sur l’histoire vraie de Ron Woodroof, un cow-boy homophobe qui se trouve être atteint du SIDA. Matthew McConaughey, dans la peau de Woodroof, dévoile (encore) toute l’étendue de son talent. Jared Leto est tout aussi sublime.

L’histoire vraie de Ron Woodroof ne vous dit peut-être rien mais elle a bien existé. Ron Woodroof a 35 ans, c’est un cow-boy qui aime le rodéo, le sexe et la drogue. Mais sa vie va basculer quand il apprend qu’il est séropositif. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre et sa vie en prend un coup. Notre ami Woodroof, fâché contre le traitement de guérison qui lui est prescrit, décide alors de s’approvisionner de médicaments hors des USA. De fil en aiguille, il rassemble de plus en plus de malades et fonde le « Dallas Buyers Club » avec son ami et associé Rayon (Leto). Son petit manège va créer des problèmes aux laboratoires pharmaceutiques et aux autorités fédérales. Un combat va commencer pour défendre sa nouvelle cause.

Nominé pour 6 Oscars, Dallas Buyers Club est mené de main de maître par McConaughey et Leto. Au-delà de la performance remarquable des deux acteurs, le changement physique est totalement incroyable. McConaughey est méconnaissable, il a perdu plus de 20 kg et Leto en a perdu plus de 10 pour interpréter un transsexuel. Jared Leto est invraisemblable dans ce rôle, Leto prouve qu’il est tout simplement un artiste doté d’un talent hors-norme. A noter aussi la performance toute en finesse de Jennifer Garner, elle amène une touche féminine non-négligeable et pleine de spontanéité.

Jean-Marc Vallée (C.R.A.Z.Y, Café de Flore) produit un film extrêmement poignant et authentique. En choisissant 2 acteurs, qui se « fondent » dans leurs rôles respectifs. Ensuite la mise en scène est sans ratures. Avec des scènes intenses, comme des gifles qu’on prenait en plein dans la face. Le cinéaste ne s’apitoie pas sur ses personnages, il utilise avec intelligence les émotions. Le film est si poignant que pendant un moment je ne clignais plus des yeux, le côté très « cow-boy » dans cette Amérique profonde a quelque chose de captivant. Tous homophobe et totalement fermé d’esprit, donne un certain « cachet » au film.

Loin, très loin des clichés hollywoodiens, ce drame est une pure merveille, sûrement un des films les plus beaux qui m’ait été donné de voir. Jean-Marc Vallée vous prend par les « tripes » et signe avec Dallas Buyers Club un biopic très poignant. Des performances géniales, un décor qui vous plonge dans cette Amérique profonde des années 80 et le tour est joué. 1h57 de bonheur intense, je vois mal ce film partir les mains vides des Oscars. Bref, ce chef d’œuvre est à voir de toute urgence.

Mon avis : chef d'oeuvre

 

Avis

« Tout fonctionne dans ce film incroyable, à commencer par la nouvelle image de Matthew McConaughey. »

Philadelphia Inquirer

« McConaughey nous livre la performance la plus belle de sa carrière, ce n’est pas seulement sa subjuguante transformation physique qui nous scie mais c’est avant tout sa compassion et son courage pour ce rôle. »

Washington Post

« Ce rôle marque le début de la nouvelle carrière de McConaughey »

Minneapolis Star Tribune

 

Dallas Buyers Club

Date de sortie :                                                   19 février 2014-01-26

Genre :                                                               Drame, Biopic

Réalisé par :                                                       Jean-Marc Vallée

Nationalité :                                                         Américain

Durée :                                                                1h57

 

Casting

Matthew McConaughey

Jared Leto

Jennifer Garner

Steve Zahn

Denis O’Hare

Dallas Roberts

Griffin Dune

Topics