Antigel Festival: Le Tram Fantôme

La visite débute dans les ateliers avec le trio genevois Rebeteke. Perchés sur un échafaudage, les trois musiciens font résonner des chants folkloriques grecs aux accents blues, accompagnés d’un buzuki, un baglama et une guitare.

On monte ensuite dans un tram qui nous amène dans un deuxième entrepôt. Là, nous attend la Compagnie Alias pour une pièce du chorégraphe brésilien Guilherme Botelho, fondateur de la compagnie en 1993. Les danseurs sont accompagnés d’une musique live d’Andrès Garcia, musicien et producteur genevois, habitué des collaborations dans le milieu du théâtre et de la danse. Les spectateurs, parmi lesquels beaucoup d’enfants, restent bouche bée devant les mouvements des danseurs dont les corps se plient, se courbent au rythme des chants et des sons…

Nouvel arrêt pour découvrir Julia Cima et sa performance dansée en solo, à la fois drôle et surprenante. Petite déception à l’arrêt suivant: ce ne sont pas les danseurs de la compagnie brésilienne Membros qui nous accueillent mais le jeune danseur hip-hop Mehdi. La performance physique des danseurs brésiliens est telle qu’ils ne peuvent assurer toutes les sessions de l’après-midi. Le jeune danseur genevois, avec ses mouvements semblables à ceux d’un pantin désarticulé, propose son "Mehdi Popping Show", qui se révèle toutefois intéressant.

Enfin, le voyage se clôt avec The Legendary Tiger Man et son rock brut et sensuel, qui nous offre un duo avec Asia Argento (via vidéo, évidemment).

Le public sort ravi, le Festival Antigel a donc une fois de plus rempli sa mission: amener les Genevois dans des lieux insolites pour des expériences inédites…

Topics
Submitted by emilie on Wed, 16/02/2011 - 10:22