Anna Nicole, l'opéra

Le Royal Opera House de Londres (ROH) présente en février un opéra dédié à Anna Nicole, cette Marylin Monroe des temps modernes.

Mais comment une playmate se retrouve à l'affiche d'une des plus prestigieuses maisons d'opéra du monde? Il faut dire que finalement, à l'opéra, il y a toujours des amours entravés, des fins tragiques, des mélodrames, un peu de sexe et des histoires à rebondissements.

Anna Nicole a vécu tout ça et bien plus. Anna Nicole, la mannequin aux mèches blondes, aux tenues affriolantes et au corps siliconé. Anna Nicole qui a épousé à 26 ans un milliardaire,  J. Howard Marshall, de plusieurs dizaines d'années son aîné. Anna Nicole, la victime d'interminables procédures judiciaires. Anna Nicole, morte par overdose médicamenteuse à Miami, dans une chambre d'hôtel, comme Marylin. Anna Nicole, une vie à rebondissements, une vie à sensations. Le matériel pour un opéra contemporain, bien ancré dans une réalité actuelle du show-business, du glamour, des paillettes mais aussi des pièges de la célébrité, de la déchéance et de l'excès en tous genres.

Le ROH offre un trailer mise-en-bouche en attendant la première le 17 février 2011.

L'opéra est l'aboutissement du travail conjoint de trois Britanniques: Richard Jones à la mise en scène, Mark-Anthony Turnage à la composition musicale et Richard Thomas au livret (Rappelez-vous Richard Thomas avait écrit "Jerry Springer: The Opera", comédie musicale à grand succès à partir de 2003). Dans le rôle d'Anna Nicole Smith, on retrouvera la soprano Eva-Maria Westbroek.

Fait rare pour être souligné, le spectacle n'est ouvert qu'aux personnes âgées de minimum 16 ans: " A celebrity story of our times that includes extreme language, drug abuse and sexual content". Vous serez prévenus.

Anna Nicole de Turnage, dirigé par Antonio Pappano et mis en scène par Richard Jones, avec notamment Eva-Maria Westbroek. Royal Opera House, à Londres, du 17 février au 4 mars 2011.

Topics