Adidas revue par Gerry McKay