2009

Dans “Guess who’s gonna play?” Emile Parchemin poursuit sa quête d’une réalité altérée par les médias de masse.

St Prex, petit village de la côte vaudoise. Une église romane. Des danseuses hors pairs, Bridget Breiner (danseuse étoile de Stuttgart Ballet) et Itziar Mendizabal (danseuse étoile du Leipziger Ballet). Le quintette 5 frères et soeurs entre 18 et 25 ans, tous titulaires du 1er prix du Conservatoire Supérieur de Musique de Paris.

En hommage à Franck Lloyd Wright (1867-1959), décédé il y a un demi-siècle, la fondation éponyme et Lego, le fabricant danois de jeux de briques à assembler, annoncent le lancement de deux modèles réduits du grand architecte américain.

Nous vivons une période cruciale. Les scientifiques nous disent que nous avons 10 ans pour changer nos modes de vie, éviter d'épuiser les ressources naturelles et empêcher une évolution catastrophique du climat de la Terre.

La Comédie nous a servi au mois de mai l’un des plus beaux spectacles d’art vivant de l’année : Les Illusions comiques d’Olivier Py, un vrai délice jubilatoire du début à la fin.

La mode est éphémère, les goûts évoluant au gré des saisons et des envies. Quel objet plus que les robes en papier peut rendre à ce point la fugacité de la mode.

Quelle ironie: alors que le dernier résidant de la Fosse aux Ours à Berne a été endormi en avril dernier, deux musées romands consacrent leurs expositions temporaires à l’ours et son histoire.

La Belgique est à l'honneur avec l'équipe Pic Pic (Stéphane Aubier et Vincent Patar), un super film d'animation qu'on attend avec une impatience certaine.

Film d'animation typographique minimaliste à saveur environnementale, rythmé par la chanson «Nostrand» du groupe Ratatat réalisé par Olivier Beaudoin, designer graphique; http://www.kalomnie.ca «Diplôme d'Or» - Écodesign 2007 de St-Pétersbourg.

Pour patienter jusqu'à la prochaine performance plastique de Christo et Jeanne-Claude, après les magnifiques "The Gates" à New York en 2005, on retrouve le couple d'artistes à la fondation de l'Hermitage à Lausanne pour une grande exposition consacrée à leur œuvre d’art en cours, Over The River.

Espaces béants, meurtrissures et blessures. Le monde s'expose dans sa violence, choc des images et absence de mots. Le visuel suffit imposant le poids de l'histoire, des guerres et de leurs ravages. Les cicatrices ne se referment pas marquant le paysage de leur marque indélébile.

De retour du Kunstmuseum de Bâle où se prépare, avec un important battage médiatique, l’Evénement artistique de l’année je ne peux m’empêcher de me demander: Qui était celui qui signait ses toiles Vincent?

Flot d’énergies, Un champ de forces réunit dans une chorégraphie de la mixité d’Heddy Maalem des danseurs d’Europe, d’Asie et d’Afrique. Les danseurs se découvrent, se séparent, se retrouvent. Par succession de chapitres, nous les retrouvons par tribus, puis ensemble pour un langage du corps commun.

Perplexité du temps qui nous file entre les doigts sans que personne ne puisse rien y changer. Intriguée de l’apprivoiser, d’honorer Chronos.

Qui est Orlando ? Un adolescent traversant les âges? Un homme gémissant d’extase, livrant ses pensées à Dame Nature ? Un poète faisant feu de joie de ses œuvres? Cette femme exultant son corps neuf après une hibernation intemporelle?

Luxe et paillettes dans tous les coins. Profusion de couleur et grandiloquence des objets. Sylvie Fleury déménage au Mamco du 29 octobre 2008 au 25 janvier 2009 pour une grande rétrospective, sa plus grande exposition à ce jour.